• Recensere
  • Jacques Rueff

    Jacques Rueff.jpg

    Citationes

    « Aussi n'est-ce pas surestimer l'entreprise keynésienne que d'y voir une véritable mutation de la pensée politique dans tous les États qui échappent encore à l'emprise totalitaire. En donnant indûment aux gouvernements le sentiment que, par l'investissement, ils avaient le moyen de procurer l'expansion désirée et de bannir le chômage honni, la doctrine du plein-emploi a ouvert toutes grandes les vannes de l'inflation et du chômage. Elle est en train de détruire sous nos yeux ce qui subsiste de la civilisation de l'Occident. »

    — Jacques Rueff, Les Œuvres Complètes de Jacques Rueff, éd. Plon, 1979 (ISBN 9782012790612), t. III : « Politique économique », p. 161-178


    « Une monnaie efficace est la condition de la liberté humaine. Croyez-moi, aujourd'hui comme hier, le sort de l'homme se joue sur la monnaie. »

    — Jacques Rueff, L'Âge de l'inflation (1963), éd. Payot, 1963, p. 15


    Jacques Rueff 2.jpg

    « Soyez libéraux, soyez socialistes, mais ne soyez pas menteurs. »

    — Jacques Rueff, L'Ordre social (1945), éd. Librairie de Médicis, 1949, p. 632


    « La vérité, c'est que tous les régimes d'économie dirigée impliquent l'existence d'un organisme susceptible de prendre des décisions arbitraires, autrement dit dictatoriales. La dictature est ainsi une condition et une conséquence de l'économie planifiée. »

    — Jacques Rueff, Pourquoi, malgré tout, je reste libéral, 8 mai 1934


    « Toutes les turpitudes de notre régime, j'en ai toujours trouvé la source dans des interventions de l'État. [...] Et je crois qu'il serait dans un pareil régime plus de bonheur pour les masses que dans les systèmes malthusiens qui donnent à leurs auteurs toutes les apparences de l'action généreuse, mais organisent la misère et la ruine. »

    — Jacques Rueff, Pourquoi, malgré tout, je reste libéral, 8 mai 1934

    Ludwig von Mises et Jacques Rueff


    Logo.jpg