Lord Byron.jpg

Citationes

Who hold the balance of the world? Who reign
O’er congress, whether royalist or liberal?
Who rouse the shirtless patriots of Spain?
(That make old Europe’s journals squeak and gibber all.)
Who keep the world, both old and new, in pain
Or pleasure? Who make politics run glibber all?
The shade of Buonaparte's noble daring? —
Jew Rothschild, and his fellow-Christian, Baring.

Those, and the truly liberal Lafitte,
Are the true lords of Europe. Every loan
Is not a merely speculative hit,
But seats a nation or upsets a throne.
Republics also get involved a bit;
Columbia’s stock hath holders not unknown
On ’Change; and even thy silver soil, Peru,
Must get itself discounted by a Jew.”

— Lord Byron, Don Juan (1819-1824)

« Qui tient donc la balance du Monde ? Qui règne
Sur le congrès, royaliste ou bien libéral ?
En Espagne, pourquoi ces Descamisados
(Qui font grincer les journaux de la vieille Europe) ?
Qui donne à l’ancien monde, et au nouveau, plaisir
Ou peine ? Qui corrompt les hommes politiques ?
Ternit de Bonaparte la très noble audace ?
Le juif Rothschild et son ami chrétien Baring.

Avec ce libéral véritable, Lafitte,
Ils sont les vrais seigneurs de l’Europe. Un emprunt
N’est pas uniquement une spéculation,
Il assied les nations ou renverse les trônes.
La République aussi s’endette un peu parfois ;
L’emprunt de Colombie a des porteurs connus
À la Bourse ; jusqu’à ton sol d’argent, Pérou,
Ne saurait éviter les ristournes du juif. »

— Lord Byron, Don Juan (1819-1824), éd. Gallimard, coll. « Folio », 2012 (ISBN 9782070412891), p. 539-540