• Recensere
  • Éric Zemmour

    Éric Zemmour.jpg

    Citationes

    « Le sionisme est un des derniers mouvement de nationalités du XIXe siècle inspiré par la “grande nation”.

    Israël a été pendant des siècles le modèle de la France. La France devient à son tour le modèle d’Israël. Mais leurs temporalités se désaccordent. Israël est aujourd’hui la nation que la France s’interdit d’être. La nation farouche, sûre d’elle même et dominatrice, pour qui la guerre est la continuation de la politique, pour qui la gloire des armes est une forme suprême d’art. Tsahal renoue avec l’enthousiasme des soldats de l’an II et l’audace de ses jeunes officiers rappelle celles des généraux des armées du Rhin ou d’Italie. [...]

    Sans le nationalisme juif, la France s’abîme dans la sortie de l’Histoire d’une nation millénaire dépossédée de son État, de son passé, de ses racines, de son territoire même, au nom de la religion abstraite et aveugle des droits de l’homme.

    Ce n’est pas un hasard si Israël est haï depuis des décennies par une gauche française postchrétienne et postnationale qui, après avoir vénéré l’Union soviétique de Staline et la Chine de Mao (certains de leurs aînés n’avaient pas hésité à collaborer avec l’Allemagne de Hitler), s’est soumise à l’Islam comme ultime bannière impériale pour abattre les nations. C’est la France qu’ils vomissent en Israël. La France d’antan, la France éternelle. La France, son État-nation, son histoire millénaire et sa terre sacrée. Israël est le miroir d’une France qu’ils haïssent tant qu’ils veulent en effacer jusqu’à son reflet.

    Le miroir flatteur est devenu miroir brisé. »

    — Éric Zemmour, Destin français (2018), éd. Albin Michel, 2018 (ISBN 9782226431868), p. 89


    Bibliographia

    melancolie-francaise.jpg le-suicide-francais.jpg destin-francais.jpg youssef-hindi-l-autre-zemmour-300x300.png