• Recensere
  • Samuel Huntington

    Samuel Huntington.jpg

    Citationes

    "In fundamental ways, much of the world is becoming more modern and less Western."

    • Samuel Huntington, The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order (1996), Simon & Schuster, 1997 (ISBN 9780684844411), p. 78
    « Fondamentalement, le monde est en train de devenir plus moderne et moins occidental. »

    "The religious resurgence throughout the world is a reaction against secularism, moral relativism and self-indulgence, and a reaffirmation of the values of order, discipline, work, mutual help and human solidarity."

    • Samuel Huntington, The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order (1996), Simon & Schuster, 1997 (ISBN 9780684844411), p. 96
    « La résurgence religieuse à travers le monde est une réaction à la laïcisation, au relativisme moral et à la tolérance individuelle, et une réaffirmation des valeurs d'ordre, de discipline, de travail, d'entraide et de solidarité humaine. »

    « Une civilisation est le mode le plus élevé de regroupement et le niveau le plus haut d’identité culturelle dont les humains ont besoin pour se distinguer des autres espèces. Elle se définit à la fois par des éléments objectifs, comme la langue, l’histoire, la religion, les coutumes, les institutions, et par des éléments subjectifs d’auto-identification. »

    « L'Asie est le chaudron des civilisations. Rien qu’en Extrême-Orient, on trouve des sociétés qui appartiennent à six civilisations — japonaise, chinoise, orthodoxe, bouddhiste, musulmane et occidentale —, plus l’Hindouisme en Asie du Sud. Les Etats phares de quatre civilisations, le Japon, la Chine, la Russie et les Etats-Unis, sont des acteurs de poids en Extrême-Orient ; l’Inde joue également un rôle majeur en Asie du Sud, tandis que l’Indonésie, pays musulman, monte de plus en plus en puissance. »

    « Seule l’arrogance incite les Occidentaux à considérer que les non-Occidentaux "s’occidentaliseront" en consommant plus de produits occidentaux. Le fait que les Occidentaux identifient leur culture à des liquides vaisselle, des pantalons décolorés et des aliments trop riches, voilà qui est révélateur de l’Occident. »

    « L'idée selon laquelle la diffusion de la culture de masse et des biens de consommation dans le monde entier représente le triomphe de la civilisation occidentale repose sur une vision affadie de la culture occidentale. L'essence de la culture occidentale, c'est le droit, pas le MacDo. Le fait que les non-Occidentaux puissent opter pour le second n'implique pas qu'ils acceptent le premier. »

    « Le paradigme civilisationnel permet donc de répondre de façon nette et convaincante à la question de savoir ou finit l'Europe. Elle se termine là ou finit la chrétienté occidentale et ou commencent l'islam et l'orthodoxie. »

    "The West won the world not by the superiority of its ideas or values or religion (to which few members of other civilizations were converted) but rather by its superiority in applying organized violence. Westerners often forget this fact; non-Westerners never do."

    • Samuel Huntington, The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order (1996), Simon & Schuster, 1997 (ISBN 9780684844411), p. 51
    « L’expansion de l’Occident a été facilitée par la supériorité de son organisation, de sa discipline, de l’entraînement de ses troupes, de ses armes, de ses moyens de transport, de sa logistique, de ses soins médicaux, tout cela étant la résultante de son leadership dans la révolution industrielle. L’Occident a vaincu le monde non parce que ses idées, ses valeurs, sa religion étaient supérieures mais plutôt par sa supériorité à utiliser la violence organisée. Les Occidentaux l’oublient souvent, mais les non-Occidentaux jamais. »

    « Le rejet des principes fondamentaux et de la civilisation occidentale signifie la fin des Etats-Unis d’Amérique tels que nous les avons connus. Cela signifie également la fin de la civilisation occidentale. Si les Etats-Unis se désoccidentalisent, l’Ouest se réduira à l’Europe et à quelques zones d’implantation européenne, faiblement peuplées. Sans les Etats-Unis, l’Occident ne représente plus qu’une fraction minuscule et déclinante de la population mondiale, abandonnée sur une petite péninsule à l’extrémité de la masse eurasienne. »

    "In the emerging world of ethnic conflict and civilizational clash, Western belief in the universality of Western culture suffers three problems: it is false; it is immoral; and it is dangerous … Imperialism is the necessary logical consequence of universalism."

    • Samuel Huntington, The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order (1996), Simon & Schuster, 1997 (ISBN 9780684844411), p. 310
    « Normativement, l'Occident, dans sa prétention à l’universalité, tient pour évident que les peuples du monde entier devraient adhérer aux valeurs, aux institutions et à la culture occidentale parce qu’elles constituent le mode de pensée le plus élaboré, le plus lumineux, le plus libéral, le plus rationnel, le plus moderne. Dans un monde traversé par les conflits ethniques et les chocs entre civilisations, la croyance occidentale dans la vocation universelle de sa culture a trois défauts majeurs : elle est fausse, elle est immorale et elle est dangereuse. [...] L’impérialisme est la conséquence logique de la prétention à l’universalité. »
    • Samuel Huntington, Le choc des civilisations (1996), éd. Odile Jacob, 2007, pp. 343-344

    « Si la démographie dicte le destin de l’histoire, les mouvements de population en sont le moteur. »

    "The American multiculturalists similarly reject their country's cultural heritage. Instead of attempting to identify the united States with an other civilization, however, they wish to create a country of may civilizations, which is to say a country not belonging to any civilization and lacking a cultural core. History shows that no country so constituted can long endure as a coherent society. A multicivilizational United states will not be the United States; it will be the United Nations."

    • Samuel Huntington, The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order (1996), Simon & Schuster, 1997 (ISBN 9780684844411), p. 306
    « Les multiculturalistes américains rejettent l'héritage culturel de leur pays. Ils [...] souhaitent créer un pays aux civilisations multiples, c'est à dire un pays n'appartenant à aucune civilisation et dépourvu d'unité culturelle. L'histoire nous apprend qu'aucun État ainsi constitué n'a jamais perduré en tant que société cohérente. »

    « Le problème central pour l'Occident n'est pas le fondamentalisme islamique. C'est l'islam, civilisation différente dont les représentants sont convaincus de la supériorité de leur culture et obsédés par l'infériorité de leur puissance. »

    Bibliographia

    Logo.jpg