• Modifier
  • Georges Vacher de Lapouge

    Georges Vacher de Lapouge.jpg

    Citationes

    « On frémit en pensant aux hécatombes humaines que l’avenir réserve. La lutte entre les prétendants à la domination universelle sera longue, et nécessairement sans merci. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 596


    « La coalition occidentale peut se faire sous l’hégémonie de l’Allemagne. Il est possible aussi qu’elle se fasse dans des conditions différentes, par l’action des Juifs qui dissolvent rapidement les nations. [...] Cette destruction de l’esprit national peut faciliter le groupement des nations, rendu difficile aujourd’hui par le nationalisme. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 589


    « Le moment est proche où la lutte pour la domination définitive du globe va s’engager. Les nations qui pourront y prendre part comme prétendants sont désignées dès à présent par leur puissance actuelle ou virtuelle. Je dis virtuelle, car la puissance de certaines nations s’augmentera d’une manière automatique par le peuplement de vastes réserves. C’est le cas de la Russie et de tous les États américains, de l’Australie et de l’Afrique australe. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 586


    « Le Japonais et le Chinois surtout possèdent de remarquables aptitudes économiques. Ils valent, au point de vue commercial, les Arméniens, les Juifs et les Anglais. Ils ont sur les Juifs un grand avantage : ils sont des agriculteurs sans pareils, ils tiennent au sol par des racines profondes et ne constituent pas une simple classe bourgeoise, mobile et sans cesse exposée à l’usure sans pouvoir réparer ses pertes en puisant dans des réserves. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 576


    « Il en sera de même quand les populations noires de l’Afrique, douées d’une si grande fécondité et que nous empêchons de s’égorger, rempliront notre continent de leurs masses compactes et fardées de civilisation. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 576


    « Le fonctionnarisme est ce qui convient au brachycéphale. En France, dans ces cinquante dernières années, le nombre des fonctionnaires est passé de 188 000 à 416 000. Il en est ainsi dans les autres pays brachycéphales, et même en Suisse, où l’avènement politique des couches inférieures a fait disparaître les principes de bonne administration et de liberté. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 575


    « Cependant la médiocrité même du brachycéphale est une force. Ce neutre échappe à toutes les causes de destruction. Noiraud, courtaud, lourdaud, le brachycéphale règne aujourd’hui de l’Atlantique à la Mer Noire. Comme la mauvaise monnaie chasse l’autre, sa race a supplanté la race meilleure. Il est inerte, il est médiocre, mais se multiplie. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 574


    « Dès que les Juifs ont été livrés en toute liberté à l’exercice de leurs instincts, dans une société où les intérêts économiques sont considérés en première ligne, leurs aptitudes majeures à l’accumulation des capitaux les ont désignés comme les hauts barons de l’aristocratie du capital. C’est par l’acquisition des richesses que commencent toutes les aristocraties, mais la leur a cela de particulier qu’elle s’est fondée sur une acquisition pacifique et dépourvue de risques. Ils se sont emparés de l’argent par la force des instincts ataviques, et l’argent leur donnera bientôt sans doute la suprême puissance, parce qu’il est aujourd’hui seul Dieu et seul roi.

    Les Juifs clairvoyants ont pris conscience de ce rôle. L’idée d’une conquête possible du pouvoir, et de son exploitation raisonnée, devient peu à peu courante dans Israël. Il se constitue, par la force des choses, une puissance gouvernementale qui ne connaît pas de frontières, et qui peut conduire, s’il n’arrive point d’accident, à la constitution de ces États-Unis d’Europe, subordonnés à une oligarchie juive, dont j’ai parlé déjà comme d’une hypothèse admissible. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 570-571


    « Le Juif est de nature incapable de travail productif. Il est courtier, spéculateur, il n’est pas ouvrier, pas agriculteur. Organisé pour s’emparer habilement du fruit du travail d’autrui, le Juif ne peut exister sans une population bien plus nombreuse d’inférieurs qui sèment, récoltent, tissent et construisent pour lui. [...]

    Chez nous plus que partout il faut comparer le nombre des Juifs à celui des bourgeois et non à celui de l’ensemble de la population. Ce qui tend sans cesse à faire exagérer encore l’importance si grande de l’élément juif, comme de l’élément protestant c’est qu’on oublie qu’ils représentent des état-majors sans soldats. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 561-565


    « Sur le continent, le régime ploutocratique impliquerait d’une manière toute naturelle l’avénement prochain d’une puissante oligarchie juive. Aucun autre élément ne possède une telle proportion d’hommes habiles à faire foisonner les millions, et à semer la corruption autour d’eux. Tout autour de nous, le Juif n’a pas de rival dans l’art d’exploiter le travail du brachycéphale et de concentrer ses économies. Sous un régime où la seule inégalité reçue est celle de la fortune, le Juif est naturellement appelé à prendre le premier rang, et la forte organisation qui fait d’Israël un État dans les États pourra lui permettre d’éliminer de la classe dominante tous les autres éléments, dans la mesure qu’il estimera nécessaire. [...]

    C’est pourquoi il est possible que dans un avenir prochain l’Occident devienne, à l’exception de l’Angleterre, une république fédérative gouvernée par une oligarchie juive. C’est ce que semble présager la prépondérance de plus en plus grande des questions économiques, l’aptitude majeure des Juifs à concentrer les capitaux, et le développement sans cesse plus accusé du régime ploutocratique. [...]

    Je crois que la domination juive ne sera pas plus douce que le fut celle des Carthaginois. Le sang est au fond le même, la psychologie la même. On voit trop le Juif obséquieux qui demande, on oublie le Juif arrogant qui commande. Il y a chez cet être, à double face, de la femme qui ruse et caresse pour corrompre, du prêtre hautain et dominateur. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 557-561


    « Le seul concurrent dangereux de l’Aryen, dans le présent, c’est le Juif. »

    — Georges Vacher de Lapouge, L’Aryen, son rôle social (1889-1890), éd. Ars Magna, 2016 (ISBN 9791096338115), p. 555


    Bibliographia

    008188882.jpg