• Recensere
  • Montesquieu

    Montesquieu.jpg

    Citationes

    « Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice [...]. »

    — Montesquieu, Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence (1734), éd. Garnier, 1876, chap. XIV, p. 230


    « [...] les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires [...]. »

    — Montesquieu, De l’esprit des lois (1748), éd. Garnier, 1777, chap. XVI, Livre XXIX, p. 435


    « Comme celui qui a l’argent est toujours le maître de l’autre, le traitant se rend despotique sur le prince même ; il n’est pas législateur, mais il le force à donner des lois. »

    — Montesquieu, De l’esprit des lois (1748), éd. Garnier, 1777, chap. XIX, Livre XIII, p. 27


    « Le commerce guérit des préjugés destructeurs : et c’est presque une règle générale, que partout où il y a des mœurs douces, il y a du commerce ; et que partout où il y a du commerce, il y a des mœurs douces. »

    — Montesquieu, De l’esprit des lois (1748), éd. Garnier, 1777, chap. I, Livre XX, p. 238


    « Je me croirais le plus heureux des mortels, si je pouvais faire que les hommes pussent se guérir de leurs préjugés. J’appelle ici préjugés, non pas ce qui fait que l’on ignore de certaines choses, mais ce qui fait qu’on s’ignore soi-même. »

    — Montesquieu, De l’esprit des lois (1748), éd. Garnier, 1777, Préface, p. cxl